Tux Droid, le pendant libre du Nabaztag

Il peut faire plus de choses que le Lapin (capteur de lumières, touner sur lui-même, être utiliser comme téléphone VOIP, etc…) et n’est pas prisonnier d’un serveur central ou du bon vouloir de la société qui le commercialise puisque basé sur des technologies open-source.

Par contre le seul défaut que je lui vois est qu’il n’est pas totalement autonome et nécessite d’être relié (sans fil, via son copain le petit poisson usb) à un ordinateur pour profiter des joies du réseau.

Lien: Kysoh, le constructeur du Tux Droid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *