Moniteur Neufbox disponible pour Linux

Moniteur Neufbox

Moniteur Neufbox est un utilitaire permettant d’accéder rapidement aux informations de votre Neufbox, initialement disponible uniquement pour le monde Windows, il existe désormais dans une version Lite (allégée) portée en JAVA, donc multi-plateforme et ainsi utilisable sur OSX et Linux.

Installation

Aucune installation du logiciel n’est requise puisqu’il s’agit d’une application JAVA. Il suffit de télécharger et de lancer le fichier pour Linux et OSX.

Par contre il vous faut au préalable avoir sur votre système un environnement JAVA pour l’exécuter. Pour Linux, le site de précise que OpenJDK est requis pour cela.

Sur Ubuntu, pour installer JAVA, plusieurs choix s’offrent à vous:

Installation Java

– depuis le menu Applications > Ajouter/supprimer puis chercher sun java
– depuis Synaptic, installer le paquet sun-java6-jre
– en un click avec apturl: apt://sun-java6-jre
– en ligne de commande:
sudo apt-get install sun-java6-jre

Et pour installer OpenJDK, soit:
– depuis le menu Applications > Ajouter/supprimer puis chercher OpenJDK
– depuis Synaptic, installer le paquet openjdk-6-jre
– en un click avec apturl: apt://openjdk-6-jre
– en ligne de commande:
sudo apt-get install openjdk-6-jre

Personnellement j’ai déjà Sun JRE6 et ça fonctionne direct, sans besoin de OpenJDK..
Pour info, voici le résultat de la commande java -version sur mon installation:

java version « 1.6.0_10″
Java(TM) SE Runtime Environment (build 1.6.0_10-b33)
Java HotSpot(TM) Client VM (build 11.0-b15, mixed mode, sharing)

Démarrer le Moniteur

Deux options:

– A la souris: un clic-droit sur votre fichier moniteur.jar et choisir de le lancer avec la machine virtuelle Java:

Lancer Moniteur Neufbox

– En ligne de commande:
java -jar suivi de du chemin vers le fichier moniteur.jar

Exemple chez moi:
java -jar /home/krz/bin/moniteur.jar

L’intérêt du lancement en ligne de commande, c’est surtout pour vous faire des lanceurs dans votre menu, sur le bureau ou bien sur le tableau de bord.

Et pour les codeurs…

« Moniteur Neufbox » est certes un logiciel gratuit, mais il n’est pas libre. Ses sources ne sont pas disponibles.

Aussi pour ceux qui se sentiraient l’âme de coder (comme par exemple taper un peu de python pour faire un Applet GTK pour le bureau de Gnome 😉 ), les infos de la Neufbox sont accessibles par deux méthodes.

En XML normalisé:
– les infos générales (Box, Ligne DSL, PPP, VOIP, LAN): http://192.168.1.1/stb/info
– les infos sur le Wifi: http://192.168.1.1/wdg/wlan

En HTTP avec la méthode POST pour obtenir la valeur du paramètre recherché à l’adresse http://192.168.1.1/kit/get .
Exemple avec curl:
curl -d name=version_mainfirmware http://192.168.1.1/kit/get
version_mainfirmware=NB4-R1.5.10-MAIN

Plus d’infos sur les paramètres:
Chiroux.com – Liste des paramètres de la NB4
Neufbox-opensource – Commandes HTTP

D’autres infos et exemples sont disponibles dans la partie Logiciels et Widgets du wiki Openbox4.

Sources de la news:
Openbox 4
Moniteur Neufbox

2 thoughts on “Moniteur Neufbox disponible pour Linux”

  1. kanif says:

    Depuis la venu d’SFR, Neuf s’interresse de plus en plus à Linux et à l’OpenSource j’ai l’impression

  2. tof says:

    Je n’ai, au contraire, pas l’impression que SFR s’intéresse spécialement plus à l’OpenSource que ça…

    Ce logiciel Neufbox Moniteur est développé par un particulier et non par le Neuf. D’autre part, Neuf avait promis de rendre accessible le code source de la Neufbox avant les histoires de rachat par SFR et il l’a fait (contrairement à Free), l’Opengate de Neuf c’est aussi avant SFR, ainsi que la disponibilité du mediacenter sous GNU/Linux et la téléphonie SIP en wifi avec le téléphone Twin sous Linux (offre Twin que SFR a immédiatement arrêté à la commercialisation après le rachat de Neuf).

    De plus l’opensource c’est bien loin des considérations habituelles d’un opérateur mobile où en général la philosophie des acteurs c’est de considérer les clients comme des utilisateurs captifs (pour être gentil et ne pas dire des « otages infantilisés ») où tout est bridé, fermé et conçu prêt-à-consommer pour l’usage que l’on a décidé pour les utilisateurs et rien d’autre. Ainsi je ne vois pas personnellement SFR être le chantre de la culture opensource, à moins qu’ils fassent leur révolution culturelle ou qu’on me prouve le contraire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>