Il peut vous arriver d’avoir besoin de monter un dossier distant sur Ubuntu depuis la console ou via une commande, mais sans utiliser Nautilus; cependant on veut pouvoir bénéficier de la flexibilité de GVFS.

Les utilisations peuvent être, par exemple, dans un script bash, par un accès distant en ssh, pour une application ne supportant pas (ou pas encore) les librairies gvfs de gnome, ou tout simplement pour monter au démarrage de la session un répertoire distant sans pour autant le mettre dans le fstab (dans le cas d’une machine muti-utilisateurs).

C’est là qu’intervient la commande gvfs-mount.

Il faut au préalable installer gvfs-bin (description du paquet)

sudo apt-get install gvfs-bin
ou bien: apt://gvfs-bin

Puis par exemple pour monter le dossier « stockage » d’un partage samba situé sur la machine 10.0.0.12, la commande est la suivante:

gvfs-mount smb://10.0.0.12/stockage/

et vous récupérez votre dossier monté dans:
/home/votre_user/.gvfs/stockage sur 10.0.0.12/
Tous les répertoires montés ainsi se retrouvent automatiquement dans /home/votre_user/.gvfs/ (le point de montage FUSE de GVFS)
Et celui-ci sera également disponible dans le panneau d’arborescence et de raccourcis de Nautilus.

Pour démonter le répertoire distant:

gvfs-mount -u smb://10.0.0.12/stockage/

ou bien depuis Nautilus par un clic-droit « Démonter le volume ».

Options disponibles:

Utilisation :
gvfs-mount [OPTION…] – mount <location>

Options de l’aide :
-?, –help Affiche les options de l’aide

Options de l’application :
-m, –mountable Mount as mountable
-u, –unmount Unmount
-l, –list List
-i, –list-info List extra information

Note: je n’ai pas réussi pour l’instant à utiliser l’option -m