La problématique du graveur sur les Netbooks

L’intérêt des netbooks est leur taille réduite, et pour limiter celle-ci le lecteur optique n’est quasi jamais présent. D’autre part Windows (que je considère même dans sa version 7 comme un système d’exploitation bancal) a parfois tendance à ne pas repérer correctement un graveur externe USB (mon graveur externe qui fonctionne très bien n’était reconnu que comme lecteur!).

Et d’un autre côté certains fabriquant comme Acer (et ses autres marques: eMachines, Packard Bell, Gateway) ne fournissent pas de DVD de restauration directement mais proposent au client de se les graver soit-même depuis une application sous Windows. Le comble pour un netbook…

Avoir des CD/DVD de restauration est primordial pour plusieurs raisons:
– Votre disque dur (où est situé la partition cachée de restauration) peut vous lâcher à tout moment
– Vous pouvez vouloir changer de disque dur sur votre ordinateur
– Vous pouvez vouloir simplement dégager la partition de restauration pour gagner de la place
– Vous pouvez, consciemment ou non, modifier ou abîmer la MBR (Master Boot Record) qui permet de pouvoir lancer la restauration depuis le disque dur
– Les services clients des constructeurs ne sont pas forcément toujours prompt à vous envoyer les disques de restauration, ou vous le font facturer (et parfois à un prix abusé). Et encore pire après la période de garantie d’un an.

Or, sans graveur de DVD on se retrouve bien coincé!

Virtual CD comme réponse

J’ai cherché quelle solution gratuite, en shareware ou en évaluation pouvait me permettre d’utiliser un graveur virtuel. Résultat pas grand monde: Nero a abandonné ImageDrive, Alcohol 120% ne fait plus graveur virtuel pour le système, la plupart ne font que lecteur virtuel et pas graveur, les autres ne peuvent créer des images disque que depuis leur interface propre (et pas accessible directement depuis le système), et les quelques uns qui peuvent permettre cette pleine fonctionnalité sont limités dans leur version d’évaluation à une taille de disque réduite qui ne permet pas de graver des disques entiers.

Puis je suis tombé sur Virtual CD. Un logiciel qui répond pleinement à cette fonction, certes payant, mais dont la version d’essai de 30 jours est pleinement fonctionnelle. 30 jours c’est largement assez, puisqu’il vous faudra seulement une vingtaine de minutes pour créer vos DVD de restauration.

Une fois Virtual CD installé, votre graveur virtuel multi-format (Blu-Ray, DVD, CD) apparait disponible pour le système:

Lancer la création des disques de restauration d’usine

Ici l’utilitaire de eMachines/Acer/Packard Bell (oui c’est la même maison ;) ) pour créer les disques de restauration d’usine.

Le graveur virtuel est bien repéré et utilisable:

Il vous faudra procéder à la création de 3 images DVD car la restauration est assez lourde…

Préparer un DVD vierge virtuel pour le graveur virtuel

Il suffit pour cela de lancer l’application Virtual CD et dans son menu de choisir de mettre un nouveau DVD vierge dans le graveur: « Insert virtual blank »

Puis d’utiliser l’assistant de création de media vierge: « Run the Blank Media Wizzard »

J’ai choisi d’utiliser ce qu’il y a de plus standard: un DVD-R simple sous forme d’une image disque au format ISO (format reconnu par quasi tous les outils de gravure tous systèmes d’exploitation confondus).
Ne pas oublier de choisir d’insérer ce DVD vierge dans le graveur virtuel, en choisissant la lettre de ce lecteur.

Lancer la gravure du DVD

Une fois le « DVD vierge » dans votre graveur virtuelle, vous pouvez lancer la gravure qui se déroule comme avec un vrai graveur. Même la vérification se déroule comme avec un vrai DVD.

La gravure est fini pour un DVD (dans mon exemple il s’agissait du disque 2), il faudra procéder une nouvelle fois à la création de DVD pour continuer de graver les autres disques de sauvegarde.

Créer d’autres DVD vierges

Retour à l’étape « Préparer un DVD vierge virtuel pour le graveur virtuel » pour faire un nouveau DVD vierge et continuer l’étape de gravure jusqu’à la fin.

Fin de l’étape

Vous obtenez ici 3 images disque au format ISO, que vous pouvez stocker où bon vous semble (sur un autre disque dur ou ordinateur, de préférence), et que vous pourrez graver depuis un autre ordinateur (avec votre logiciel de gravure habituel) quand bon vous semble.

Conclusion personnelle

N’ayant pas eu le temps et la possibilité de passer outre le racket imposé par Microsoft et les constructeurs d’ordinateurs, j’ai du m’acquitter de la taxe qui consiste en la vente forcée de Windows même si l’ont n’en veut pas.

Mais je ne compte pas utiliser/conserver Windows 7 sur mon ordinateur, car je trouve ce système tout aussi naze que ses prédécesseurs (j’ai du pester je ne sais pas combien de fois « mais c’est quoi cette merdasse pourrie! » en ayant à l’utiliser quelques jours… de trop).
Au moins avec les images des disques de restauration, je peux dégager complétement cette daube de mon ordinateur, ainsi que la dizaine de Gigaoctets de la partition de restauration cachée et y mettre un vrai système digne de ce nom (GNU/Linux inside). Et je me garde la possibilité de réinstaller la « boite à neuneu » telle quelle d’usine lorsque je souhaiterai me séparer de ce netbook et le revendre.