Chrome Frame: Google s’attaque à Internet Explorer

Google a décidé de s’attaquer une nouvelle fois à Microsoft, toujours sur le terrain du navigateur web mais cette fois-ci avec une optique moins frontale: celle du moteur de rendu du navigateur Internet Explorer.

L’aspect utilisateur final

En plus de proposer leur navigateur maison Google Chrome, voici qu’ils proposent Google Chrome Frame qui vient taquiner IE de l’intérieur. Sous forme de plugin à installer sur votre système (Windows uniquement, évidemment), Chrome Frame vient remplacer directement dans IE le moteur de rendu HTML/Javascript natif par celui de Google Chrome (basé sur Webkit).

Bien entendu, cela ne substitue que le moteur de rendu et rien d’autre des fonctions du navigateur. Vous conservez Internet Explorer avec toutes ses fonctions, c’est juste la façon d’interpréter le code html et css et d’afficher les pages web qui change. De plus, le moteur de rendu Chrome Frame ne vient pas se substituer en permanence à celui d’Internet Explorer, c’est au bon vouloir de l’utilisateur, quand il le désire ou quand le site visité lui signale qu’il est compatible avec Chrome Frame…

Séduire les développeurs web

Mais comme souvent pour faire connaître et adopter ses services, Google va d’abord séduire les développeurs web!
Google propose donc, en plus de Chrome Frame pour les utilisateurs finaux, des meta-tags (documentation pour l’intégration) et une librairie javascript à intégrer/utiliser dans vos pages web pour: basculer le rendu de votre site automatiquement sur Chrome Frame si le visiteur l’a déjà installé ou bien proposer au visiteur d’installer Chrome Frame s’il est utilisateur d’IE.

Quel est l’intérêt pour le développeur web à part d’essayer de faire disparaître IE pour ne plus avoir à faire des hacks et des règles d’exceptions pour IE qui ne respecte pas les standards ? (Ce qui en soit est déjà une belle motivation)
– Proposer aux utilisateurs d’IE qui le souhaitent d’avoir une expérience enrichie de son site web: HTML5, CSS3 et javascript plus rapide.
– Proposer aux utilisateurs d’IE qui ne peuvent pas utiliser un autre navigateur (ex: en entreprise) d’enrichir leur façon de surfer. J’ai vu encore en 2010 des utilisateurs qui restent coincés sur IE6 à cause de logiciels métiers ou de fonctionnalités d’une partie de l’intranet qui dépendent de composants ActiveX uniquement compatibles avec IE6.
– Coder d’une seule et unique façon (selon les standards) et annoncer à ses visiteurs: soit vous aurez une version pourrie et bancale avec IE, soit vous aurez du version superbe en ajoutant le moteur de rendu Chrome Frame. (c’est un peu radical, j’en conviens)

Réel intérêt de Google Chrome Frame dans les projets web

Franchement, je pense que cela n’empêchera pas de toujours devoir penser à hacker son code pour le rendre compatible avec les différentes versions d’IE, car il y aura toujours un pourcentage d’utilisateurs IE parmi les visiteurs.
Cependant dans un environnement clôt comme l’intranet d’une entreprise obligé d’utiliser IE pour différentes raisons, cela permet un déploiement plus rapide des projets web internes (car moins de temps de codage), et de supporter plus de fonctionnalités (html5, css2/3, javascript moderne) dans ces projets. Il suffira juste de déployer Chrome Frame par une petite installe sur le poste des utilisateurs (soit à la main ou soit en automatique pour tout le parc via l’administrateur IT).

Une petite vidéo de présentation:

Lien (téléchargement et documentations): http://code.google.com/chrome/chromeframe/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *